Sophrologue et psycho-énergéticienne en Ardèche

Images 27

Quand le masque tombe

  • Par geamelin
  • Le 01/11/2017
  • 4 commentaires

Sur ce beau chemin de la guérison intérieure, nous apprenons peu à peu un nouveau comportement. Celui de prendre le risque d'être nous-mêmes. Au début, cela nous terrifie, nous devenons vulnérables et cette possibilité nous tétanise parfois. Que va-t'il se passer si je me montre telle que je suis ? Que vont penser ceux que j'aime, mes proches et puis tous ceux qui me connaissent ? Vont-ils continuer à m'aimer ? Nous sommes comme suspendus à leurs jugements, cette attitude nous ralentit et nous empêche souvent de montrer notre vrai visage...

Et puis un jour, au fur et à mesure du laborieux défrichage intérieur, nous commencons à laisser s'exprimer cette petite voix, notre âme véritable. De façon discrète d'abord, et avec ceux en qui nous avons toute confiance. Nous nous autorisons à dévoiler doucement cette partie à l'intérieur de nous qui pousse de plus en plus fort. Elle apparaît comme une puissance de feu au niveau du ventre. C'est une douleur parfois vive,  parfois plus douce. Cela dépend des circonstances et des rencontres. 

Il arrive un moment où nous décidons de libérer cette force au coeur de notre ventre. Nous la reconnaissons, nous l'accueillons, nous l'acceptons pleinement et nous la laissons s'exprimer de façon parfois animale, instinctuelle, sauvage. Tout notre être vibre de cette énergie nouvelle, forte et incontournable. Et le langage du ventre, tout près de celui du coeur prend alors les commandes...

Avec émotion nous remarquons que ceux qui nous aiment le plus continuent à nous aimer. Plus fort d'ailleurs, plus intensément. Comme nous sommes nous-mêmes plus intenses et plus transparents dans la relation, tout devient plus fluide et plus sincère. Nous ne faisons plus semblant donc forcément les rapports peuvent se tendre, l'authenticité est une démarche exigeante. Certaines discussions peuvent être vives et émotionnellement fortes, mais elles sont exceptionnellement vivantes ! Nous nous sentons tous un peu bousculés au début car être vrai n'est pas toujours confortable. Mais ce qui est le plus touchant c'est qu'être nous-mêmes autorise quasi instantanément ceux qui nous entourent à se dévoiler aussi...

Petit à petit, nous tombons de plus en plus le masque. Petit à petit, nous osons prendre le risque de nous montrer telle que nous sommes. 

 6a00e54ef0bfc488330168ebfc765e970c 
Pablo Picasso " Deux femmes courant sur la plage"

Bien sûr certaines relations prennent fin, la puissance de ce comportement nouveau et entier dérange voire même insupporte certaines de nos connaissances. Peu importe, c'est qu'il devait en être ainsi et la joie d'être soi est tellement grande qu'on accepte de devoir modifier certains paramètres. Nos relations aux autres se transforment inévitablement...mais nous rencontrons aussi et même forcément de nouvelles personnes qui semblent se satisfaire grandement de notre authenticité et de notre liberté d'être. Quelle joie! Des rencontres surprenantes, déstabilisantes parfois tellement elles sont puissantes et vraies. 

Plus nous nous dévoilons, plus nous gagnons en puissance personnelle. Plus nous acceptons de nous ouvrir, de montrer nos failles, notre vulnérabilité, notre coeur, plus nous nous renforçons. C'est une démarche vertueuse et extraordinairement constructive ! Et même si le premier pas nous coûte, les suivants nous emportent dans leur danse magique. Nous entrons alors pleinement dans une fête joyeuse et lumineuse où notre propre présence nous enchante et nous guérit ! 

Nous gagnons en intensité, en liberté et en puissance.

Nous ne nous laissons plus contrôler par les autres, leurs attentes, leurs projections, leurs convictions. Tout cela leur appartient en propre, nous nous affranchissons de leurs avis et de leurs jugements. Nous prenons notre envol vers le plus profond de nous-mêmes en toute confiance et en toute conscience.

S'approprier son pouvoir d'être soi-même est une étape magnifique, intense, jubilatoire et vibrante. Nous devenons totalement responsables de nous-mêmes et nous aimons profondément celle que nous sommes devenue. 

Désormais je peux dire comme le faisait si bien Simone de Beauvoir, je peux le crier même si le coeur m'en dit... "J'accepte la grande aventure d'être moi !" 

Site web internet Ardeche blog sophrologie liberté enfant interieur

Commentaires

  • geamelin
    Merci Nadine pour vos mots et je vous tiendrez informée des prochaines publications avec grand plaisir !
  • nadine
    • 2. nadine Le 07/11/2017
    joli texte, vous écrivez tres bien. je m'y suis pleinement reconnue. lors de mes formations en sophro, je suis passee par tout un tas de changements, de chamboulements vers plus d'authenticite. aujourdhui, je suis en equilibre...et je me sesn tres bien. merci, je le relirai encore ce texte. bien a vous ou ..sophrologiquement votre!! bonne continuation, je reste curieuse de la suite, merci de me l'envoyer.
    nadine.
  • geamelin
    Gratitude à toi ma douce âmie pour ces mots...les moments de sororité ça nous connaît n'est-ce pas ?
  • VanHoye-Marbé
    • 4. VanHoye-Marbé Le 01/11/2017
    Très beau texte pour accueillir le mois de novembre et honorer tous les saints. Je te souhaite d'être toujours fascinée par le monde, les autres, les rencontres. Continue dans cette douce puissance qui permet également aux autres d'être eux-m^mes. Dans la sororité aimante. I.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau