Sophrologue psycho-énergéticienne ~ Vallon Pont d'Arc et Aubenas

Ob fec771 photo goldenlight

Le souffle ardent de la liberté

  • Par geamelin
  • Le 28/07/2019
  • 0 commentaire

Souvent en chemin, nous rencontrons quelques oppositions ou des courants d’énergies contraires face à notre liberté d’être. Des oppositions parfois inconscientes de la part de celles et ceux que nous cotoyons, d’autres fois totalement assumées et clairement exprimées.

Et si nous choisissions dès à présent l’impertinence de ne pas céder à ces tentatives de troubles fêtes ? Car oui, être soi est une fête et quand nous osons l’afficher ouvertement et sans filtres, l’intensité de cette énergie peut gêner, déranger, mettre en difficulté. Cette énergie colorée et libre est comme un miroir tendu à l’autre qui, s’il n’a pas effectué cette démarche d’émancipation, va se trouver piégé, pris en défaut d’authenticité. Imaginez-donc son mal-être, sa colère parfois, ses tentatives désespérées d’éteindre ce feu qui le brûle à la hauteur du nombre de barrières de protection qu’il aura érigé autour de lui pour s’en protéger !

Peu importe ! Continuons à brûler de tous nos feux ! Poursuivons notre chemin dans cette énergie flamboyante et vive qui nous constitue. Osons défier ces courants contraires pour leur permettre de se réchauffer peu à peu à notre feu. Un feu lumière. Le feu de la vie en nous.

Ne nous laissons pas éteindre comme une bougie le ferait avec un éteignoir. Ne permettons pas à l’autre d’abimer un tant soit peu cette flamme qui nous habite, ni même la rendre moins vive. Nous ne sommes pas là pour nous contraindre ou pour nous rapetisser afin de rassurer les autres. Notre propre flamme, aussi vive soit-elle, finira par raviver toutes celles qui vivotent péniblement ou toutes celles qui tentent au quotidien d’amplifier leur intensité.

Soyons des feux d’artifices dans nos vies, au jour le jour. Autorisons celle ou celui que nous sommes à enflammer, à illuminer, à réenchanter ce monde qui a tant besoin.

Laissons briller en nous ce feu sacré, cette énergie vitale qui pourra réensemencer par ses braises ardentes le monde de demain…

 

 

« Notre peur la plus profonde n’est pas de ne pas être à la hauteur,

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.

C’est notre propre lumière qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question…qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de la Terre et du Ciel.

Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes tous appelés à briller, comme les enfants le font.

Nous sommes nés pour rendre manifeste cette lumière qui est en nous.

Elle ne se trouve pas chez quelques élus, elle est en chacun de nous.

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission d’en faire autant.

En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. »

 

Marianne Williamson extrait de son livre «  Un retour à l’amour »

Texte utilisé par Nelson Mandela lors de son discours d’investiture en 1994.